Suite aux annonces gouvernementales et à la veille de ses sept mois d’ouverture, Honesty Restaurant a été contraint de fermer ses portes. L’équipe Borago est aujourd’hui partie à la rencontre de Chloé et Tiffany, cheffe pâtissière et cuisinière de cet établissement strasbourgeois. 

Honesty Restaurant est ouvert depuis peu à Strasbourg. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ?

« C’est l’aboutissement de notre métier. On a toutes les deux travaillé dans plusieurs restaurants, donc pourquoi pas avoir le nôtre ? C’est l’envie d’avoir un lieu qui nous ressemble et faire une cuisine propre à nous. On est deux amies, on s’est rencontrées dans un restaurant. On a d’abord accroché professionnellement puis amicalement. Très vite, on s’est rendu compte qu’on avait les mêmes façons de travailler et de voir les choses. Donc de fil en aiguille on s’est lancées dans cette aventure ensemble. »

 

Globalement, comment décririez-vous votre type de cuisine ? 

« C’est une cuisine moderne, féminine et créative. On a une carte assez courte qu’on change tous les mois, au fil des saisons. On essaye au maximum d’utiliser des produits locaux, et de décliner les ingrédients dans leur globalité. Par exemple, mettre les légumes oubliés en avant comme le Rutabaga, que nos clients ne connaissent pas forcément. »

Kiwi – Mascarpone – Amandes

Salade de poulpe – Herbes – Grenade

Avez-vous un chef qui vous inspire en particulier ? 

« Les anciens chefs avec qui on a travaillé nous ont beaucoup appris. Notre inspiration vient de nos expériences passées puisqu’on a collaboré avec de grandes maisons et restaurants étoilés. J’ai (Chloé) travaillé au restaurant Casadelmar en Corse ou à la Chèvre d’Or à Èze. Tiffany a travaillé avec le chef étoilé Julien Diaz, ainsi qu’au Soldat de l’An 2 et au Domaine de Clairefontaine. Et enfin on s’est toutes les deux retrouvées à la brasserie Aeden à Strasbourg. »

 

Pendant le confinement, vous avez mis en place des menus spéciaux à emporter. Comment vous est venue cette idée ? 

« On avait un restaurant et une petite clientèle donc pourquoi pas faire quelque chose pour relancer notre activité ? On a aussi eu des demandes de la part de clients pour faire des menus à emporter. Donc on s’est lancées pour voir ce qui était possible de faire, pour nous occuper aussi. Dans la globalité, ça a bien fonctionné. Ça fait déjà trois semaines qu’on propose des menus le weekend et depuis le weekend dernier on est vraiment super bien reparties. » 

 

A l’occasion du déconfinement vous avez lancé les « Minis d’Honesty » à emporter. Pouvez-vous m’en dire plus ? 

« C’est le premier weekend où la gamme Minis est disponible. En plus de ça, on a fait une petite carte à côté où on peut transformer ces Minis en menu entrée-plat-dessert pour satisfaire tout nos clients. Pour la suite, l’objectif est de garder ce nouveau format. Mais la situation actuelle fait qu’on doit se réinventer et trouver d’autres solutions que le service à table donc on verra bien par la suite. »