Pour ce nouvel article de la série Les Chefs en confinement, nous nous sommes intéressés à Stéphane Noël et Julie Lenoble, créateurs du traiteur L’Amour Food à Metz. Malgré un arrêt de leur activité et une énorme perte de chiffre d’affaires, le couple a décidé d’oeuvrer en faveur des hôpitaux de la ville de Metz.

L’Amour Food, une cuisine qui fait voyager 

L’Amour Food propose une cuisine de saison, 100% maison, aux saveurs exotiques inspirées de leurs nombreux voyages en Asie ou au Moyen-Orient. Une cuisine qui fait voyager mais qui met toutefois à l’honneur les produits des producteurs locaux. « L’idée de l’Amour Food c’est de faire découvrir des choses nouvelles à ceux qui n’en ont pas nécessairement l’habitude. C’est pour cela que nous privilégions la qualité à la quantité. »

Depuis maintenant 3 ans, le traiteur se propose aux résidents de Bliiida, un lieu où cohabitent startups, artisans et artistes à Metz. Spécialisé dans le catering, le couple travaille également en collaboration avec les structures culturelles de Metz comme le Centre Pompidou, les salles de spectacles ainsi que les festivals de la région.

Leur projet futur : élargir leur activité et proposer la vente à emporter aux particuliers.

Un objectif de 100 repas par hôpitaux, deux fois par semaine 

« Quand on s’est retrouvé confiné, on ne voulait pas rester inactif. Beaucoup d’initiatives ont commencé à naître en France et une amie, ancienne ambulancière et chauffeuse de taxi, nous a proposé ce projet. On voulait être solidaire avec les services hospitaliers qui n’ont pas vraiment le temps de bien se nourrir sur place. Leur proposer une nourriture saine, des plats conviviaux qui leur permettent de se changer les idées. » 

Il y a 3 semaines, le couple a donc créé une cagnotte en ligne qui leur a permis de récolter 4000€ en 24 heures. « On ne pensais pas pouvoir récolter autant en si peu de temps. Cela va nous permettre de réaliser 700 à 800 repas. » Ainsi, pour préparer le maximum de plats dans les meilleures conditions, un partenariat avec leurs amis de l’association BLEND a été mis en place. Une petite chaîne solidaire qui n’est pas de refus pour réaliser des tournées de 100 repas. A ce jour, les hôpitaux de Mercy, Belle-Isle et Sainte Blandine ont déjà été livrés.

Une situation critique pour le secteur de la restauration 

Nous vous parlions récemment de grands chefs et de leurs appels à l’aide sur les réseaux. Evidemment, l’Amour Food compte également sur l’Etat pour fournir plus de garanties afin de surmonter cette crise. « Financièrement c’est très compliqué. Les aides qui sont fournies ne suffisent vraiment pas. Tous les métiers de bouche sont impactés. Beaucoup de bars et restaurants vont devoir mettre la clé sous la porte si nous ne pouvons pas rouvrir après le 11 mai. »