À une semaine de la supposée réouverture des restaurants en zones vertes, les chefs sont toujours fortement inquiets pour leur avenir. Selon les informations de plusieurs médias, un accord était en passe d’être trouvé ce dimanche 24 mai. En effet, le Gouvernement préconisait 4m2 par client, inenvisageable pour les professionnels du secteur. Finalement, la distance à respecter devrait être fixée à 1m, ce qui leur permettra de doubler leur présence en salle. Le Premier Ministre devrait revenir sur cette annonce dans le courant de la semaine. 

Quelles conditions pour la réouverture des restaurants ?

En plus du mètre à respecter entre chaque client, d’autres conditions devront être prises en compte. Ainsi, le port du masque sera obligatoire pour les serveurs et pour les clients s’installant/se déplaçant dans le restaurant. 

Par ailleurs, samedi dernier, une soixantaine de chefs ont signé une lettre ouverte prévenant des risques liés à la réouverture des restaurants. Parmi eux, Olivier Nasti, Marc Veyrat, Michel Sarran ou Gilles Goujon, mettent en garde contre le manque de précaution, le « trop tôt, trop vite ». Les employés au contact de la clientèle devront-ils être placés en quarantaine ? Quelles seront les aides financières ? Les restaurateurs sont à ce jour sans réponse. 

« L’abandon des 4m2 c’est une très bonne nouvelle mais limiter à 50% cela va être plus difficile car on ne sait pas quel va être le comportement de nos clients. En deux mois et demi nos entreprises se sont énormément fragilisées. Ouvrir, on a envie mais pas dans n’importe quelles conditions. Il nous faut de la sécurité économique et sanitaire car cela ne va pas être simple. Je ne rouvrirai pas le 2 juin, je veux attendre pour pouvoir accueillir au mieux mes clients, qu’ils se sentent en sécurité. La carte normale par exemple ne va sûrement plus être possible« , affirme le chef Michel Sarran à l’antenne de RTL ce matin. 

Terrasse d’un restaurant à Paris © Shvets Anna

Vers une extension des restaurants dans les rues ? 

Il y a quelques semaines, la maire Anne Hidalgo annonçait vouloir mettre l’espace public à disposition pour faciliter la reprise des établissements de bouche. De même, dans plusieurs villes de France la décision d’agrandir les terrasses est sur la bonne voie. Par exemple à Nantes, le maire a annoncé la piétonnisation de certaines rues et la possibilité pour tout restaurant d’agrandir sa terrasse ou d’en disposer d’une temporairement. Le tout étant exonéré de taxes. En savoir plus. 

Si la réouverture des restaurants est une nouvelle étape, celle-ci ne marque donc pas pour autant un retour à la vie d’avant. Le sujet vous intéresse ? Consultez nos autres articles à ce propos :