Quand les restaurants rouvriront-ils ? Si la date du 15 juin a été annoncée par plusieurs médias français, le gouvernement n’a encore pas pris position. Dans cette attente, plusieurs restaurateurs ont pris la décision de mettre en place des services de drive ou de livraison à domicile pour maintenir leur activité. La vente à emporter apparaît-elle alors comme le futur de la restauration ? 

Un « restaurant à la maison »

Dans tout le pays, les restaurateurs se réinventent dans le respect des mesures d’hygiène pour faire face à cette crise sans précédent. « Puisque les clients ne peuvent plus venir chez nous, et c’est normal puisque nous sommes fermés, allons chez eux ! », explique le chef triplement étoilé Christophe Bacquié. Sur plus de 2 500 restaurateurs consultés début avril, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) rapporte que 4,1% font de la vente à emporter et  2,3% de la vente en livraison. Des chiffres qui ont bien augmenté depuis.

Il y a quelques jours nous vous parlions du chef Olivier Nasti et son Drive gastronomique à Kaysersberg. De l’autre côté de la France, dans la région de La Rochelle, le chef 3 étoiles Christopher Coutanceau a lui aussi lancé son offre à emporter qui sera disponible dès demain 11h. Les chefs sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers cette solution. Mais la vente à emporter elle-est vraiment viable ? 

A Annecy, le chef 2 étoiles Jean Sulpice propose un service de vente à emporter depuis le début du confinement.

Une solution sur le court terme

La vente à emporter procure, certes, un nouvel élan à la restauration mais ne suffit pas à compenser les pertes subies. En effet, le ticket moyen est évidemment moins élevé puisque les consommateurs n’achètent que rarement des boissons à emporter. Les ventes sont limitées, et rares sont les restaurants qui proposent la vente à emporter 7/7 jours, midis et soirs. Certains restaurateurs évoquent donc « un trop gros risque de pertes » lié notamment à l’incertitude de la vente de leurs produits.

Pour la suite, à Paris, la maire Anne Hidalgo a annoncé hier son souhait que bars et restaurants puissent profiter de rues entières pour leurs réouvertures. Cela facilitant la reprise de leur activité tout en respectant la distanciation sociale imposée.

En attendant la réouverture, plusieurs acteurs de la Foodtech* ont crée une plateforme en ligne sur laquelle se trouvent les restaurants proposant la vente à emporter ou la livraison. Une belle initiative pour donner plus de visibilité aux chefs ! Vous souhaitez ajouter votre établissement à cette liste ? Cliquez ici.
(*Deliveroo, La Fourchette, Central App, Choco et Phenix)